Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /web/htdocs/www.calendariodelpopolo.it/home/config/ecran_securite.php on line 283
Français - Calendario del Popolo

Français

«Il Calendario del Popolo» est une revue trimestrielle publiée par Sandro Teti Editore. Il s’agit d’une des plus anciennes revues de la culture italienne (d’information culturel en Italie): en 2013 a atteint 68 ans d’activité ininterrompue.

 «Il Calendario del Popolo» a pris sa naissance à Rome en 1945, le 27 Mars, un mois avant le soulèvement du Nord, au cour d’une période où l’Italie était encore divisée à cause de la guerre contre le fascisme.
La direction du Parti communiste italien, dirigé par l’ancien travailleur Celeste Nagarville, embrasse l’idée de l’intellectuel, journaliste et critique de théâtre Giulio Trevisani de donner vie à un journal populaire, en intégrant l’expérience des “calendriers” pré-fascistes et des «almanachs», très répandus et connues dans ces années soit en ville que dans les zones rurales de l’Italie; c’est le moyen de révèler ainsi les faits et les événements du passé et de regagner les épisodes que l’historiographie conservatrice et réactionnaire avait cachée et déformée. Togliatti apprécie également l’idée de créer un magazine de ce genre, et suit l’évolution jusqu’à sa mort, arrivée en 1964, le 21 d’Août .
Le Calendrier a un grand succès dès le début: il s’agit d’un magazine d’abord bimensuel, tout en se déplaçant dans la propagande communiste traditionnel, sait innover et s’adapter aux temps. Sa diffusion d’abord se développe par les centres de la couverture de presse du PCI, mais seulement la divulgation minutieuse des militants – les sous-dits – «Calendaristes» – en déterminera le succès.

La politique éditoriale de la revue exprime brèves incursions dans tous les domaines de la connaissance et des arts, pour répondre aux besoins de l’acculturation des prolétaires, des militants et des dirigeants sortis de la guerre de Libération. En collaboration avec Trevisani et les premieurs éditeurs Torchio et Funghi écrivent pour le magazine des intellectuels tels que Enrico Berlinguer, Umberto Terracini, Renato Barilli, Stefano Canzio, Giorgio Tracks, Mario De Micheli, Valentino Gerratana, Antonio Giolitti, Simona Mafai, Concetto Marchesi, Carlo Salinari, Mario Spinella, Rubens Tedeschi, Antonello Trombadori, Ambrogio Donini, Ranuccio Bianchi Bandinelli, Roberto Fieschi et Renato Guttuso.

En 1946, la rédaction de «Il Calendario del Popolo» (du calendrier du Peuple) déplace son siège à Milan. Le grand succès de l’édition et le prestige de la revue en font un centre pour la promotion de nombreuses initiatives culturelles, telles que l’ Association des Calendaristes, le Congrès de la culture populaire, jusqu’à la naissance du Prix de la ville de Cattolica pour la poésie en dialecte. Salvatore Quasimodo et Eduardo De Filippo en tant que membres du jury de ce nouvel événement littéraire donnent le prix du jury parmi les autres a deux poètes encore inconnus: Tonino Guerra et Pierpaolo Pasolini.

En 1964, le PCI décide de terminer cette expérience éditoriale, mais Nicola Teti (1929-2010) achète le magazine et fonde la maison d’édition Teti, que, jusqu’à sa mort, publiera le calendrier sous la direction de Giulio Trevisani (1945 - 1966), Charles Salinari (1966-1977), Franco Della Peruta (1978-2010). Aujourd’hui «Il Calendario del Popolo» à Rome poursuit ses publications avec l’éditeur Sandro Teti Editore.